Rencontre avec la ministre de l?Enseignement supérieur et de la Recherche, Martine Hansen

Les membres du conseil d’administration du Groupement luxembourgeois de l’aéronautique et de l’espace (GLAE) ont eu un échange de vues avec Madame la Ministre Hansen en ce lundi 23 septembre 2013 afin de dresser le bilan des activités du groupement durant les quatre années écoulées et de sensibiliser la Ministre de tutelle sur les défis à venir pour le secteur.

Depuis l’adhésion du Luxembourg à l’Agence Européenne de l’Espace (ESA) en 2005, le secteur spatial a connu un développement continu au- delà des activités des opérateurs de satellites. En 2012, le pays s’est classé 4ème en Europe après la France, l’Angleterre et l’Italie quant à la part de budget qu’il consacre à l’espace à savoir 0,03% du PIB.

Fortes d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée de plus de 600 personnes en 2013, comparé à 475 personnes en 2005, les entreprises membres du GLAE ont peu à peu investi toute la chaine de valeur du secteur satellitaire à travers le segment spatial, le segment sol et les services. Pariant sur l’avenir, le secteur s’est également beaucoup investi dans la sensibilisation des jeunes et des étudiants aux métiers du spatial.

Ces développements, comme l’a souligné le GLAE, ainsi que le haut degré de spécialisation des entreprises luxembourgeoises et leur reconnaissance sur le plan international ont pu avoir lieu grâce à une étroite collaboration entre les acteurs publics et privés, dont le MESR et sa délégation auprès de l’Agence spatiale européenne.

Pour le GLAE l’effort du gouvernement dans le développement du secteur spatial doit rester soutenu afin de consolider le positionnement du pays au niveau international. Il s’agira de mettre en avant les atouts du Grand-duché dans le secteur mais aussi, dans une dimension plus transversale, augmenter l’attractivité du pays pour les activités spatiales en valorisant par exemple ses centres de données hautement sécurisés et ses réseaux à très haute capacité.

Enfin, sur le volet européen, il est crucial pour le secteur de se positionner dans le prochain programme-cadre de recherche, de développement et de l’innovation de l’UE, Horizon2020. Le soutien du gouvernement à travers la définition des programmes sera donc vital.

A propos du GLAE

Le Groupement luxembourgeois de l’aéronautique et de l’espace (GLAE) a été constitué en février 2005 en tant qu’association sectorielle au sein de la Fedil – Business Federation Luxembourg. Sa constitution donne suite à l’adhésion du Grand-duché de Luxembourg à la Convention de l’Agence spatiale européenne (European Space Agency, ESA) et permettra aux entreprises luxembourgeoises de créer des synergies tant aux niveaux national et européen que dans les secteurs privé et public.

Le GLAE regroupe aujourd’hui les entreprises luxembourgeoises : Entreprise des Postes et Télécommunications (EPT), GRADEL SERVICES S.A., GT SATELLITE SYSTEMS S.A., HITEC Luxembourg S.A., LUXSPACE S.à r.l., SES S.A., SOLELEC (GDF SUEZ), TELINDUS S.A. ainsi que l’agence LUXINNOVATION GIE. Ces entreprises représentent quelque 600 emplois liés directement ou indirectement au domaine de l’espace à Luxembourg.

Le contenu de ce communiqué de presse est de la seule responsabilité de son auteur: "Groupement luxembourgeois de l’aéronautique et de l’espace"